Left Menu

Actualités

Rabat fait le bilan des accords de libre-échange (ALE)

 Bilan des accords de libre-échange à Rabat

Pour permettre à ses entreprises de gagner en compétitivité et afin d’attirer des capitaux étrangers, le Maroc a ouvert son économie il y a une trentaine d’années. Depuis, le Royaume a conclu de multiples accords de libre-échange avec différents pays. A l’heure du bilan, il apparaît que ceux-ci n’ont pas eu les impacts attendus pour le développement de l’économie.

Lire la suite...

Une embellie de l’économie nationale pour cette année 2018

Embellie de l'économie nationale en 2018

Après la conférence animée par Ahmed Lahilmi Alami, Haut-commissaire au Plan sur la situation économique nationale du Maroc en 2018 ainsi que de ses perspectives en 2019, la DEPF prend le relai pour parler des résultats favorables enregistrés au niveau de plusieurs secteurs d’activité. Dans son allocution, Lahilmi Alami parle d’une bonne évolution du secteur agricole, avec notamment une hausse de production de céréale de l’ordre de 23 % par rapport à la campagne 2017.

Lire la suite...

Le Maroc appelle les MRE à soutenir le développement économique du Royaume

 des marocaines

Le Maroc cherche à attirer les investissements des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Le ministre délégué chargé des MRE et des Affaires de la Migration, Abdelkrim Benatiq, a ainsi souligné le potentiel du Royaume, tant en termes d’institutions que d’infrastructures. Pour soutenir son dynamisme socio-économique actuel, une plus grande implication de sa diaspora s’avère indispensable.

Lire la suite...

La croissance des prêts au Maroc a continué de ralentir en juin

signature sur onctrat de pret

Selon la dernière revue trimestrielle de conjoncture économique publiée par Bank Al-Maghrib (BAM), la banque centrale du Maroc, la progression des crédits accordés aux ménages ralentit. Le rythme de hausse des créances en souffrance commence également à diminuer. Enfin, les prêts octroyés aux différentes branches d’activité, à l’exception des « industries alimentaires et tabac » et des « industries chimiques et parachimiques » diminuent.

Lire la suite...

86% des réclamations reçues par les banques marocaines ont été traitées en faveur des clients

Bank Al-Maghrib

Chaque année, les établissements bancaires au Maroc reçoivent toute une série de réclamations de la part de leurs clients. Le contenu des plaintes concerne différentes thématiques dont la clôture de comptes bancaires et le calcul du taux d’intérêt. D’après le rapport de Bank Al-Maghrib (BAM) réalisé en 2017, les clients ont obtenu gain de cause dans 86% des cas traités.

Lire la suite...

De plus en plus de particuliers investissent en Bourse

investisseur en bourse

Le Maroc a enregistré une augmentation de 0,1 % du ratio de liquidité sur le marché des actions de 2016 à 2017. Cette hausse est en partie due au retour des particuliers sur le marché des actifs, bien que leur participation reste plutôt faible. Des mesures s'imposent pour encourager leur participation et booster ce type d’investissement.

Lire la suite...

Le ralentissement du prêt bancaire au Maroc est inquiétant

document emprunt bancaire

Une baisse de la demande de crédit bancaire du côté des ménages et des entreprises privées. Voilà ce qui ressort du dernier conseil de politique monétaire, entamé au mois de juin de cette année. La situation est particulièrement alarmante sachant que les prévisions de la banque centrale du Maroc ont été révisées à deux reprises. De plus, la croissance économique, déjà en régression, connaîtra probablement un ralentissement plus accentué. Après le ramadan, Bank Al-Maghrib (BAM) se concertera avec les autres banques et le patronat pour étudier minutieusement la situation.

Lire la suite...

La micro-finance prône l’économie verte

pièces

AMC est un groupe de plusieurs associations de microcrédit marocaines locales. Une étude a été lancée auprès de quelques associations de l’AMC pour la réalisation d'un projet qui vise à lutter contre la pauvreté dans les zones rurales du pays. Plus exactement, cinq associations dont l'Atil, l'Attadamoun, l'Amos, l'Inmaa et l'Islamailia se sont regroupées pour la réalisation de ce projet de développement.

Lire la suite...

Crédit agricole du Maroc, des résultats positifs pour le premier trimestre 2018

Après la mise en vigueur de la norme Instruments financiers communément appelée IFRS9, les fonds propres du CAM ou Crédit Agricole du Maroc ont connu une baisse entre le mois de décembre 2017 et le début de l'année 2018. Ils sont passés de 7,6 MMDH à 7 MMDH durant cette période. Mais à partir de la fin du premier trimestre de l'année, ils ont pu se redresser en atteignant ainsi 7,2 MMDH.

Lire la suite...

Une baisse du volume de transactions face à la hausse des prix de l’immobilier au Maroc

Marina d'Agadir-Maroc

Le calcul de l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a permis de constater une hausse de 5% au titre de l’exercice 2017. La flambée des prix concerne aussi bien les résidences privées que les locaux d’entreprises. Il en est de même pour les terrains. Cette augmentation induit une baisse du nombre de transactions immobilières au Maroc, comme l’indique Bank Al-Maghrib (BAM), la banque centrale du pays, dans son dernier rapport. Les grandes agglomérations en sont effectivement impactées, à l’exception de Rabat.

Lire la suite...

Bank Al-Maghrib : l’économie non observée a rebondi entre 2007 et 2016

Entre 2007 et 2016, le poids de la production de l'ENO a augmenté de 31,3 % pour le Produit Intérieur Brut ou PIB. Il est cependant à noter que même si le PIB reste le principal indicateur pour la mesure du niveau de l'activité économique d'un pays, il ne prend pas en considération la totalité des activités communément agrégées de l'ENO ou de l'Économie non Observée. Ainsi, afin d'être au courant de la taille réelle de l'ENO au Maroc, le BAM ou Bank Al-Maghrib a décidé de recourir à la méthode monétaire.

Lire la suite...

L'investissement va se redynamiser avec les cri

representation investissement

Depuis le 2 août dernier, le projet de loi qui concerne la réforme des Centres régionaux d'investissement ou CRI a été accepté par le Conseil du gouvernement. Cette application du projet de loi 47-18 est le fruit du discours du Trône qui consistait à faire appel aux responsables afin qu'ils agissent avec célérité pour l'activation de la réforme des centres régionaux.

Lire la suite...

Le département d’État américain évoque le cas marocain dans son rapport sur le climat d’investissement

Poutre batiment américain

Au mois de juillet, le département d’État américain avait publié un rapport concernant l’investissement au Maroc. Il évoque certaines lacunes mais ne manque pas de reconnaître les points forts du Royaume, entre autres sa stabilité politique propice à des investissements étrangers. Que faut-il retenir de ce document de la diplomatie américaine ?

Lire la suite...

Les prêts étudiants bientôt inscrits dans les mœurs ?

finances etude

Accorder des prêts aux étudiants. Cette offre bancaire est arrivée au Maroc il y a plus d’une décennie, grâce au fonds de garantie « Enseignement Plus ». Celui-ci a été octroyé par le ministère de l’Économie et des Finances, le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et la Caisse centrale de garantie. C’est de cette manière que les étudiants qui se sont spécialisés dans le domaine de l’ingénierie ont été encouragés à poursuivre leurs études. La plupart des banques s’inspirent de ce fonds de garantie pour proposer des offres spéciales aux étudiants.

Lire la suite...

L'augmentation du patrimoine financier des ménages marocains

palais marocain

Le patrimoine financier des ménages a pu enregistrer une augmentation d’environ 7 milliards de dirhams l’année dernière, ce qui est équivalent à une hausse de 6,8%. Cette amélioration est surtout le résultat de la croissance soutenue des dépôts bancaires des ménages. En effet, d’après le rapport annuel du BAM sur la stabilité du système financier marocain durant l’année 2017, cette croissance a pu faire progresser le patrimoine financier des ménages de 6 % si elle n’était que de 4,7 % en 2016. Elle a donc enregistré un montant de 634 milliards de dirhams en un an.

Lire la suite...

Les ménages marocains affichent un taux d’endettement relativement élevé

calculatrice et pièces

Le taux d’endettement des Marocains s’avère supérieur par rapport aux autres pays émergents. L’endettement lié au logement représente une grande partie de la dette des ménages, mais le crédit à la consommation commence également à inquiéter les autorités avec un allongement des durées de remboursement ainsi qu’un taux d’impayés relativement élevé et un taux d’endettement anormalement important.

Lire la suite...

Bank Al-Maghrib parle du système bancaire marocain et de son évolution à la presse

Capture ecran site Bank Al-Maghrib

La Banque centrale marocaine (BAM) a réuni la presse le 23 juillet 2018 afin de présenter son rapport sur la supervision du marché bancaire au Maroc, ainsi que son évolution au cours de l’année 2017. Dans ce rapport, la Bank Al-Maghrib a également fait le point sur ses initiatives liées à la protection des emprunteurs et la surveillance microprudentielle.

Lire la suite...

Les MRE peuvent compter sur le soutien de la BMCE Bank

Capture ecran du site BMCE Bank

Le programme des Séminaires régionaux de l’investissement en faveur des Marocains citoyens du monde (SRIMCM) initié par la BMCE Bank a connu un vif succès au cours de ses trois éditions les plus récentes.

Encore une fois, la banque organise cette année ces séminaires dans de nombreuses villes du Royaume du Maroc.

Lire la suite...

Le non-respect des délais de paiement des remboursements pèse sur l’encours des crédits de trésorerie au Maroc

Gestion de paiement en entreprise

Les emprunteurs marocains, professionnels comme particuliers, ne respectent pas toujours les délais de remboursement de leurs emprunts auprès de leur banque. Or, aussi bien les prêteurs que les débiteurs finissent par subir les conséquences des retards de paiement. Parmi les effets non négligeables figure la baisse des encours de crédits de trésorerie, particulièrement forte au premier semestre 2018.

Lire la suite...

G20 : les besoins d’investissements dans les infrastructures du Maroc s’élèvent à 37 milliards de dollars

Paysage Casablanca

Afin d’être en mesure de réaliser sa quête de développement durable, le Maroc devrait réunir plus de 37 milliards de dollars d’investissements relatifs aux infrastructures. Cette somme répond donc aux objectifs fixés par les Nations Unis d’ici 2030, selon un centre de recherche du G20. Le Maroc a besoin de plus d’investissements pour son développement durable.

Lire la suite...

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top