Left Menu

L'approbation de 48 nouveaux projets d’investissement

palais marocain

La commission nationale des investissements a approuvé le lancement de 48 projets englobant un investissement total de 32,32 MMDH. Ceux-ci permettront la création de 20 142 emplois directs et indirects. Il s’agit principalement d’investissements nationaux qui seront injectés essentiellement dans le secteur de l’industrie. La région Laâyoune-Sakia El Hamra accueillera la majorité des projets prévus. Tour d’horizon !

Lire la suite...

ADDOHA adopte un nouveau plan de redressement

Tour de Casablanca

Tout comme de nombreuses sociétés immobilières au Maroc, ADDOHA a été submergé par les dettes. Une entrave majeure à son développement. Plus déterminé que jamais à se redresser, le groupe adopte de nouvelles stratégies. Il compte par la même occasion franchir une nouvelle étape de développementet faire des profits dans un avenir proche.

Lire la suite...

À la quête d’une alternative au « référentiel de l’immobilier »

 Clé de bien immobilier

Dans le but de réduire les contentieux en matière de cession de biens immobiliers, l’Administration fiscal a adopté un système qui évalue la valeur des biens : le « référentiel de l’immobilier ». Le référentiel semble problématique car il entrave la fixation des prix par la loi de l’offre et de la demande. C’est ainsi que des experts revendiquent l’adoption d’autres mesures, dont notamment l’opérationnalisation du droit de préemption. Gros plans !

Lire la suite...

Le secteur immobilier marocain reste lucratif

Immobilier marocain

Au Maroc, l’immobilier est un facteur majeur de développement. Comparées à l’année 2016, les réalisations immobilières de 2017 ont connu des résultats mitigés. Néanmoins, le domaine reste lucratif dans d’autres secteurs. Les investisseurscomptent sur divers moyens pour tirer des profits. Ces derniers sont confiants pour l’avenir et misent sur de nombreux facteurspour atteindre leurs objectifs.

Lire la suite...

Le marché immobilier de Casablanca-Settat à la loupe

Palais architecture marocaine

Actuellement, le marché immobilier de Casablanca-Settat est sujet à l’incertitude. D’un côté, on assiste en effet à une hausse accrue du nombre de demandes de construction reçues par les commissions de traitement. De même, le taux de réponse favorable s’avère prometteur. De l’autre, ces commissions ne donnent leurs réponses que tardivement.

Lire la suite...

La hausse des taux a fortement ébranlé Wall Street

Hausse des taux

Ce mercredi dernier, Wall Street a terminé légèrement en baisse lors d'une séance marquée par la volonté des Chinois d'acheter moins de dette américaine. Il faut pourtant savoir que depuis le début de l’année, ses indices avaient enchaîné les records, grâce, en partie, à la bonne santé des entreprises américaines.

Lire la suite...

Vers une année 2018 faste pour le secteur immobilier marocain

Clé de bien immobilier

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers marocains table sur une année 2018 faste, après la reprise ayant marqué l’année 2017. Elle attend néanmoins des actions de la part de l’État, afin d’étayer leurs prévisions. Il lui faut par exemple des mesures de relance concrètes, pour éviter entre autres la baisse des unités produites.

Lire la suite...

L’anxiété de la BCE devant la croissance rapide du crédit des Français

Bâtiment de la banque centrale européenne

Durant plusieurs années, la Banque centrale européenne (BCE) voulait stimuler les prêts dans la zone euro. Toutefois, la rapidité de la hausse des dettes privées des Français commence à l’inquiéter. Celle-ci pourrait, en effet impacter sur la stabilité financière de l’Union européenne. Des mesures vont alors être prises, en vue de contenir cette ampleur.

Lire la suite...

Les réformes sur les comptes d’épargne de la CEN

 Pièces de monnaie

La gestion des services de la CNE (Caisse d’épargne nationale) par Al Barik Bank s’accompagne d’une série de réformes quant aux modalités, les conditions et la rémunération des comptes épargne ouverts auprès de la banque. Il s’agit notamment des comptes « Barid Epargne » et « Sakane Epargne ». Détails !

Lire la suite...

La croissance économique marocaine de 2017 est en hausse

 Hausse en graphiques

Selon les estimations sectorielles et les indicateurs collectés sur les 11 premiers mois de 2017, la croissance économique du Maroc enregistre une nette progression. Cette performance a surtout été remarquée au 4ème trimestre de 2017. En effet, cette période affiche une hausse de 3,9%, contre +1% l’année précédente, selon le constat du Haut-commissariat du plan (HCP).

Lire la suite...

Les prêts bancaires marocains reprennent le rythme

Monnaie prets bancaires

Dans un aperçu global, les crédits bancaires marocains ont repris leur progression qui n'est pas seulement mensuelle, mais également en glissement annuel. En novembre dernier, on constate une augmentation de 4,8% par rapport à novembre 2016 et une hausse de 0,2% comparée à octobre 2017. Seuls, les facilités de trésorerie et les crédits immobiliers enregistrent une certaine régression.

Lire la suite...

Le Maroc, deuxième investisseur africain selon Moody’s

chiffre deux

L’agence de notation Moody’s a classé le Maroc, ex æquo avec l’Afrique du Sud, deuxième investisseur africain après Maurice. Olivier Panis, vice-président Senior Credit Officer chez Moody’s, donne son point de vue là-dessus. En effet, parmi les sujets abordés, on retrouve les atouts et les faiblesses du système bancaire marocain.

Lire la suite...

Le secteur immobilier marocain traverse-t-il une mauvaise période ?

 Icones de maison

Au Maroc, les responsables publics annoncent une éventuelle « crise » du secteur immobilier. Une étude a ainsi été réalisée afin de confirmer la véracité de ces propos. À cet effet, plusieurs paramètres ont été analysés dont les statistiques de BAM, les ventes de ciments ainsi que la réalisation financière des sociétés cotées.

Lire la suite...

Comment déterminer convenablement dans quel placement investir ?

Choix d'investissement

En ce début d’année, chacun possède ses propres résolutions : famille, travail, étude, mais aussi, épargne. Face à une grande diversité de choix, les usagers marocains ne se retrouvent plus : quel placement choisir ? Lequel est le plus intéressant : investir dans l’immobilier ou dans les polices d’assurance ? Quelques éléments de réponses.

Lire la suite...

Le potentiel du secteur ferroviaire marocain attire le groupe indien Titagarh

Vue intérieur d'un train

L’Inde et le Maroc tissent actuellement une relation diplomatique stratégique. Alors que les visites des délégations marocaines se multiplient en Inde, les investisseurs indiens s’intéressent de près à certains secteurs à fort potentiel économique du Maroc. C’est ainsi que le groupe indien Titagarh focalise son attention sur le domaine ferroviaire marocain. L’on peut ainsi s’attendre à un accord économique durable entre les deux pays.

Lire la suite...

Bilan de l’année 2017pour l’immobilier marocain

Maisons

Pour le secteur immobilier et le secteur bancaire marocains, l’année 2017 a certainement été marquée d’une pierre blanche. Elle a notamment vu une ruée vers les crédits immobiliers, grâce à des taux plus que favorables. De plus, les prix immobiliers se sont avérés cléments, au profit des acquéreurs.

Lire la suite...

Les banques marocaines partent à l’assaut des entreprises

Billets dirham marocains

Pour dynamiser le secteur du financement, les banques marocaines se montrent de plus en plus innovantes en termes de prêts pour les entreprises. Les particuliers semblent toutefois faire les frais de cette stratégie. Leurs conditions d’octroi se sont en effet durcies de manière significative. Seul le secteur non financier a le vent en poupe.

Lire la suite...

Moulay Hafid Elalamy fait le bilan de l’industrie automobile en 2017

Parking au Maroc

Pour 2017, le bilan de l’industrie automobile s’avère très satisfaisant selon Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l’économie numérique. En effet, cette année est marquée par de très bons résultats. Le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 70 milliards de dirhams à l’export, contre 60 milliards l’an dernier.

Lire la suite...

Le métier de courtier en crédit immobilier, un incontournable au Maroc

 Accord de mains

Au Maroc, le métier de courtier immobilier devient de plus en plus prospère. À l’heure actuelle, le marché de la capitale s’avère très effervescent. La diaspora, ainsi qu’une fièvre acheteuse atteignant la classe moyenne y sont aussi pour quelque chose. On note aussi les prêts aidés accordés par le gouvernement royal.

Lire la suite...

Attijariwafa bank clôt l’année avec de solides résultats

À la fin du troisième trimestre 2017, le groupe Attijariwafa bank a affiché de belles performances qui se reflètent à travers un rebond de l’activité au sein des différents pôles de l’enseigne. Entre autres, l’activité bancaire de l’établissement affiche une nette progression. Attijariwafa bank présente par ailleurs une assise financière plus solide. Détails !

Lire la suite...

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top