Left Menu
Partager : 

Le potentiel du secteur ferroviaire marocain attire le groupe indien Titagarh

Vue intérieur d'un train

L’Inde et le Maroc tissent actuellement une relation diplomatique stratégique. Alors que les visites des délégations marocaines se multiplient en Inde, les investisseurs indiens s’intéressent de près à certains secteurs à fort potentiel économique du Maroc. C’est ainsi que le groupe indien Titagarh focalise son attention sur le domaine ferroviaire marocain. L’on peut ainsi s’attendre à un accord économique durable entre les deux pays.

Le Maroc accueille l’Inde pour des perspectives d’investissement entre les deux pays. À l’issue de son retour à l’Union africaine, le Maroc intéresse de plus en plus les investisseurs, notamment pour sa position géographique et sa proximité au continent européen.

La fréquence des visites entre les deux pays s’intensifie progressivement. Aujourd’hui, le groupe indien Titagarh s’est prononcé sur son réel intérêt à l’égard du secteur ferroviaire marocain. Fabricant et exportateur de locomotives sur le marché européen, le groupe compte établir un accord avec le Maroc afin d’investir dans ce domaine.

En outre, les accords et les mémorandums d’entente entre le Maroc et l’Inde concernent également d’autres secteurs, dont la santé, les routes, la télémédecine, les ressources hydriques et les infrastructures portuaires.

L’Inde et le Maroc nouent des relations économiques importantes

Le groupe indien Titagarh s’intéresse de près au secteur des chemins de fer au Maroc. D’ailleurs, son directeur général, Umesh Chowdhury, affirme qu’ils y explorent actuellement des opportunités d’investissement.

Rappelons qu’à ses débuts, Titagarh n’était qu’une simple entreprise familiale. Aujourd’hui, la société exporte ses locomotives jusque sur les marchés italiens et français.

Umesh Chowdhury de déclarer :

C’est le moment propice pour établir des relations économiques importantes avec le Maroc, après son retour à l’Union africaine, et tirer profit de sa position géographique stratégique et sa proximité avec le continent européen.

Umesh Chowdhury.

Ce responsable a tenu ce discours suite à ses entretiens avec la délégation marocaine, menée par Abdelkader Amara, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la logistique et de l’eau, durant une visite de travail en Inde.

Le potentiel offert par le secteur ferroviaire du Maroc a fait l’objet des discussions entre les deux entités. Le patron de Titagarh n’a pas manqué de réitérer son intérêt pour le « dynamisme remarquable » du rail marocain.

Cette délégation a visité plusieurs sites industriels indiens importants, dont le chantier de la Ligne à grande vitesse (LGV) à Tanger, en septembre dernier. Cela n’a fait que renforcer les liens de coopération économique du Maroc avec New Delhi.

Un partenariat durable

L’intérêt que porte le groupe Titagarh pour le secteur des chemins de fer au Maroc est palpable. En effet, en septembre dernier, des représentants du groupe ont effectué une visite préalable sur place, afin d’analyser la rentabilité de son investissement au Maroc.

Ainsi, la délégation est surtout venue explorer les opportunités d’investissement offertes dans le domaine. Durant ce déplacement, ces représentants indiens ont rencontré des responsables de l’Office national des chemins de fer (ONCF) et ont visité d’autres sites industriels.

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top