Left Menu
Partager : 

BPCE se lance dans des opérations stratégiques

BPCE lancement dans opérations stratégiques

Ces derniers mois, de sérieux changements se font enregistrer au sein de la BPCE. Il se trouve en effet que depuis juin dernier, ce groupe bancaire se lance dans des opérations stratégiques visant à développer un objectif précis. Et aux dernières nouvelles, ces restructurations concernent principalement ses quatre filiales africaines.

Les négociations ont été enclenchées en ce qui concerne la vente des filiales africaines de BPCE si l’on croit la récente publication du groupe à Reuters le 25 septembre dernier. Désormais, quatre d’entre elles se retrouveront entre les mains de la compagnie financière marocaine BCP (Banque Centrale Populaire).

En procédant ainsi, cet opérateur français se lance un peu plus dans la concrétisation de son principal objectif. Celui qui consiste à la recentralisation géographique de ses activités. D’ailleurs, ce n’est pas l’unique mesure prise œuvrant dans ce sens depuis que Laurent Mignon est arrivé à la tête de l’enseigne en juin dernier.

BPCE cède ses filiales africaines

Dans le cadre de sa stratégie de recentralisation géographique, BPCE a récemment annoncé la vente de ses filiales africaines au profit de BCP, après s’être affranchi de la Banque des Mascareignes en Île Maurice en début de l’année. Cette fois, elle est en pleine négociation avec la banque marocaine où elle détient une part des actions à hauteur de 4,5%. Dans ce sens, une grande partie du capital de trois de ses enseignes sera entre les mains de la Banque Centrale Populaire :

  • 71% auprès de la Banque Malgache de l’Océan Indien (BMOI) ;
  • 68,5% auprès de la Banque Internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC) ;
  • 60% auprès de la Banque Tuniso-Koweïtienne (BTK).

Quant à la BCI (Banque Internationale Commerciale) en République du Congo, quatrième de la liste, elle est vendue en totalité.

Avec toutes ces acquisitions, BCP va pouvoir rajouter 577 000 nouveaux clients au rang de sa clientèle. Soit 77 000 pour BCI, 64 000 pour la BTK, 34 000 pour la BMOI et 402 000 pour la BICEC.

Nouveau patron, nouvelle stratégie

Si BPCE procède à autant de changement, c’est parce qu’il a à sa tête, un nouveau dirigeant. En effet, depuis son arrivée, Laurent Mignon, l’ex-homme fort de Natixis a procédé à différentes opérations stratégiques.

La plus récente fut celle enclenchée en septembre dernier. Celle qui a permis au groupe de racheter les parts de Natixis concernant certains de ses produits :

  • Les titres ;
  • Le prêt à la consommation ;
  • Le crédit-bail ;
  • Les cautions et les garanties ;
  • L’affacturage.

Quant à Crédit foncier, sa filiale française spécialisée dans le crédit immobilier, elle a tout simplement été fermée. Toutefois, il faut préciser que ses activités seront réparties auprès des différentes entités sous l’égide de BPCE. Ce serait également le cas pour ses salariés.

Avec un tel revirement, on se demande si BPCE compte également vendre ses actifs éparpillés un peu partout en Asie-Pacifique comme à Tahiti, au Vietnam ou en Nouvelle-Calédonie.

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top