Left Menu
Partager : 

L’explosion de l’encours des crédits en décembre 2018 profite aux sociétés financières

Profit société financière avec explosition encours crédits décembre 2018

Après une croissance relativement faible qui s’est effectuée durant les cinq premiers mois du second semestre 2018, l’encours du crédit au Maroc a explosé d’un coup pour atteindre un point culminant en décembre dernier. Et d’après les analyses, il s’agirait d’une stratégie bien pensée émanant des établissements bancaires au profit des sociétés financières.

Suite à la croissance du taux de contentialité et des créances en souffrance durant le premier semestre 2018, les établissements bancaires marocains ont tout fait pour limiter la progression des octrois de crédit. Et il faut dire qu’ils y sont parvenus puisque l’encours s’est retrouvé à un niveau plancher en novembre.

Mais d’après les statistiques monétaires de Bank-Al-Maghrib, il a repris de plus belle en décembre dernier pour atteindre le pic de 3,2% contre 1,2% un mois auparavant. Et tout semble indiquer que cette fois encore, les banques ont beaucoup à y voir en changeant subitement de stratégie. Ces dernières ont en effet relâché les prêts en ciblant principalement les entreprises financières ainsi que leurs filiales.

Une hausse préméditée

D’après les données de la Banque Centrale marocaine, l’encours du crédit a soudainement grimpé de 3,2% à l’horizon 2018 si le mois d’avant, il stagnait à 1,2%. Tout cela pour dire que le système a amassé 870 milliards de dirhams l’année dernière.

Toutefois, il faut dire que la subite explosion de l’encours de crédit enregistrée en décembre dernier n’est pas le fruit du hasard. En constatant que les banques ont accordé 22,2 milliards de dirhams supplémentaires rien que pour ce dernier mois et qu’elles n’ont utilisé que 27,2 milliards de dirhams sur l’ensemble de l’année, il serait facile de prétendre que cette hausse a été préméditée.

En effet, il s’agit d’une stratégie courante pour les banques qui se sont accordées pour décupler les créances afin de clôturer chaque période en beauté. Pour preuve, plus de la moitié du montant susmentionné a été répartie entre leurs filiales et les différentes sociétés financières de la même lignée.

Ces dernières ont également profité de la majeure partie d’un déblocage de fonds de 8 milliards destiné aux crédits de trésorerie et aux comptes débiteurs si le reste revenait aux entreprises non financières.

Le rythme normal pour la majorité des segments

La croissance était certes au rendez-vous à l’horizon 2018, mais nul besoin d’effectuer une simulation crédit pour constater que durant cette période, l’évolution poursuivait son cours normal pour la majorité des segments. Soit :

  • 3,6% pour les prêts immobiliers, dont une partie est générée par les financements participatifs qui ont atteint 4 milliards de DH contre 160 millions la saison précédente ;
  • 6,1% pour les crédits à la consommation ;
  • 2% pour les offres à l’équipement des entreprises.

Dans le lot, seuls les emprunts destinés aux ménages et au secteur public ont respectivement affiché une hausse de 5,2% et de 6,4%. Quant aux emprunts destinés aux sociétés non financières privées, ils stagnaient à 0,5% à hauteur de 342,8 milliards de dirhams contre une hausse de 2,5% en 2017.

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top