Left Menu
Partager : 

Le Maroc optimise ses explorations pétrolières

Optimisation explorations pétrolières du Maroc

Pour le Royaume chérifien, l’année dernière a été couronnée de succès en matière d’exploration pétrolière ne serait-ce que de prendre en compte la hausse considérable du chiffre d’affaires générés par les ventes des hydrocarbures. Il faut dire que les efforts du gouvernement pour optimiser ce domaine n’ont pas été vains.

141,5 millions de dirhams HT, c’est le montant total du chiffre d’affaires lié aux transactions pétrolières du Maroc en 2018 pour dépasser de 27,8% celui de l’année précédente qui est de 110,67 millions de dirhams. La production d’hydrocarbures aurait progressé de 18,9% en enregistrant 9,45 milliards Nm3 de gaz naturel transité par le Gazoduc Maghreb-Europe contre 7,95 milliards Nm3 en 2017 si l’on croit les données de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Tout cela, parce que durant cette saison, le Royaume a investi pas moins d’un milliard de dirhams répartis dans des recherches et des travaux d’innovation afin d’optimiser au mieux cette filière. Il s’est également concentré sur la multiplication des partenariats.

Le Maroc mise sur ses nombreux partenaires

Le Maroc par le biais de l’ONHYM a en 2018 participé à de nombreuses manifestations internationales dans le but de découvrir des partenaires capables de promouvoir ses projets miniers. Et il faut croire les entreprises minières et pétrolières ont été nombreuses à répondre à l’appel. Pour preuve, le nombre d’acteurs ayant signé un contrat avec l’Office s’est élevé à 13 dont la plupart viennent de pays africains comme le Mali, le Congo ou encore le Soudan du Sud.

À noter que ces partenariats visent à :

  • Promouvoir les projets miniers auprès de l’industrie minière internationale
  • Promouvoir les bassins marocains auprès de l’industrie pétrolière internationale ;
  • Garantir la reprise de la croissance mondiale ;
  • Attirer de nouvelles compagnies ;
  • Dynamiser la reconnaissance et l’évaluation du potentiel des bassins sédimentaires marocains ;
  • Maintenir et développer ses partenariats existants en conformité avec leurs engagements contractuels ;

D’autre part, ces collaborateurs se sont également focalisés sur 14 objectifs qui concernent principalement les métaux de base, les métaux précieux ainsi que les roches et minéraux industriels.

L’investissement comme levier

En matière d’investissement au Maroc, il faut dire que le Royaume ne s’est par retenu pour garantir le développement de sa production pétrolière. En 2018, le pays y a, en effet, investi plus de 1,44 milliard de dirhams.

En déployant une telle somme, la nation est parvenue à couvrir 126 971,71 km² de superficie. Ce qui lui a permis d’effectuer le forage de 7 puits :

  • 5 dans le bassin du Gharb, dont 4 sont positifs ;
  • 1 sur Grand Tendrara ;
  • 1 en offshore.

Et puisque ces capitaux sont également destinés à l’accroissement des projets miniers, ils ont également contribué à optimiser les recherches minières concentrées sur des zones stratégiques du territoire. À savoir :

  • Le Haut Atlas central pour la campagne de géochimie alluvionnaire ;
  • Les Provinces du Sud et l’Anti Atlas pour le projet intégré d’exploration minière ;
  • Les Provinces du Sud pour le traitement des images multispectrales ;
  • L’Anti-Atlas occidental pour le contrôle des cibles hyperspectrales;
  • L’analyse et interprétation des données géophysiques aéroportées dans l’Anti-Atlas occidental.

Archives

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top