Left Menu
Partager : 

L’État marocain fait du financement des TPME sa priorité

913230414

Le tissu économique marocain est majoritairement composé de TPE et de PME. Pour se développer au mieux, ces structures ont récemment énuméré leurs nombreuses attentes en faisant de la Confédération marocaine des TPME, leur porte-parole. Des revendications que le gouvernement a donné suite. Du moins en partie, grâce à certaines mesures intégrées au PLF 2019.

Afin d’optimiser la croissance des très petites, petites et moyennes entreprises dans les meilleures conditions, la Confédération marocaine des TPE-PME s’est adressée à l’État marocain. Cet organisme a demandé à ce que l’exécutif adopte certaines dispositions visant à améliorer les ressources financières, la législation, la fiscalité ainsi que l’environnement des TPME.

Et si l’on tient compte de l’annonce du ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, au moins une de ces requêtes a été entendue. Le gouvernement a fait du financement des TPME, l’une de ses priorités en l’intégrant dans son projet de loi des Finances de cette année (PLF 2019). Une décision jugée importante, mais également insuffisante.

Quatre points cruciaux à améliorer

Par le biais de la Confédération marocaine des TPE-PME, les TPME marocaines ont énuméré des points cruciaux à améliorer afin de garantir au mieux leur développement.

Le financement est l’un d’eux. Et dans ce domaine, les entrepreneurs espèrent des changements sur deux fronts :

  • Augmentation du plafond des microcrédits qui devraient passer de 50 000 dirhams à 200 000 dirhams ;
  • Création d’un fonds public pour le rachat de créances professionnelles des TPME.

D’autres revendications qui visent principalement l’aménagement des textes de loi régissant leurs activités ainsi que l’amélioration de leur environnement sont également de la liste :

  • Modification de l’article 536 et 529 du code de commerce ;
  • Mise en place d’un code de travail souple et adapté aux TPME ;
  • Déblocage des arriérés de TVA et révision des CPS accompagnant la commande publique ;
  • Augmentation du seuil du bon de commande à hauteur de 400 000 dirhams contre 200 000 dirhams ;

S’ajoutant à cela, l’assouplissement de la fiscalité qui, selon la Confédération, devrait :

  • Garantir une amnistie fiscale de la CNSS pour les TPE-PME en difficulté ;
  • Supprimer toutes les difficultés ;
  • Exonérer les TPME de la cotisation minimale de l’IS de 3000 dirhams ;
  • Augmenter l’exonération de la cotisation minimale de 36 mois à 60 mois.

Le gouvernement a opté pour le financement

Parmi les principales attentes des TPE et des PME, le gouvernement a répondu à l’une d’elles en faisant du financement sa priorité.

Ainsi, le PLF 2019 prévoit d’augmenter à hauteur de 150 000 dirhams le plafond des microcrédits afin de permettre à toutes les structures d’accéder au système. D’ailleurs, les entrepreneurs intéressés n’auront qu’à effectuer une simulation crédit pour trouver l’offre qui répond au mieux à leurs attentes.

Une restructuration des mécanismes de garantie étatiques est aussi envisagée. Désormais, dix autres couvertures viendront s’ajouter aux deux existantes qui régissent le financement de l’exploitation et de l’investissement.

Dans la même optique, d’autres mesures sont également à venir si l’on croit la Directrice du Trésor et des finances extérieurs :

  • Hausse du plafond de garantie au profit des TPME, qui passe de 10 à 20 millions de dirhams par opération
  • Hausse du plafond de garantie au profit des TPME, qui passe de 20 à 40 millions de dirhams par entreprise ;
  • Mise en place d’un mécanisme de garantie pour les microcrédits ;
  • Refonte globale du mécanisme de cofinancement reliant la Caisse centrale de garantie et les banques.

Archives

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top