Left Menu
Partager : 

La période d’hibernation continue pour les activités crédits au Maroc

Periode hibernation activite credits maroc

Comme l’avait prédit la Banque centrale du Maroc, la croissance des activités crédits en 2019 devrait être moins imposante que celle de l’année dernière. Et si l’on tient compte des dernières statistiques de cette institution, cette prédiction risque fort de se réaliser pour raviver encore plus la période d’hibernation dont le système fait preuve depuis un bon bout de temps.

L’an dernier, les experts de Bank-Al-Maghrib ont estimé que la progression du crédit bancaire au Maroc pour la saison 2019 devrait amorcer une tendance baissière par rapport celle de 2018 pour se retrouver à 3,1% contre 3,3%.

Compte tenu de la performance du système durant le mois de janvier dernier, cette prévision pourrait bien devenir réalité. Pour preuve, cette année a marqué son entrée avec un recul de 2% à 852,7 milliards de dirhams. Hormis les prêts immobiliers qui ont été optimisés par le financement participatif, tout semble indiquer que tous les segments y ont contribué en faisant du surplace ou en affichant des résultats à la baisse.

Les secteurs institutionnels n’ont pas été épargnés

Dans le Royaume chérifien, les prêts aux entreprises figurent parmi les leviers permettant de soutenir la croissance économique. Mais il se trouve que ce domaine est en berne depuis plusieurs années et a continué d’étendre son emprise sur le mois de janvier 2019.

Malgré leur solidité financière, les banques rechignent en effet à s’investir davantage dans cette branche. Résultat, tous les secteurs institutionnels n’ont pas été épargnés par la baisse de performance. Soit :

  • Un repli de 1% pour les crédits alloués au secteur non financier ;
  • Un recul de 2,1% pour les prêts accordés aux entreprises non financières publiques ;
  • Une chute de 1,8% pour les emprunts destinés aux sociétés non financières privées.

Le crowdfunding a sauvé le crédit immobilier

Au Maroc, le crowdfunding commence à se faire une place dans l’univers financier qu’en effectuant une simulation crédit immobilier, de nombreux emprunteurs ont choisi ce modèle pour financer leur projet. Sa performance de janvier en est la preuve en permettant au prêt à l’habitat de ne pas sombrer comme les autres segments.

Ce ne fut pas le cas pour le crédit à la consommation qui a pratiquement fait du surplace en affichant une légère diminution de 0,1% pour ramener sa croissance annuelle à 3,1% après une hausse significative de 4% deux ans plus tôt.

La situation est pire pour les facilités de trésoreries en enregistrant un recul de 2,7% durant ce premier mois si les emprunts destinés aux équipements ont été marqués par une chute de 0,9%. Une situation qui, d’après certains experts, est étroitement liée à l’absence d’offres répondant aux besoins de la clientèle.

Ainsi, tout semble indiquer que les différents dispositifs gouvernementaux visant à relancer la machine n’ont pas eu les effets escomptés. C’est également le cas des taux d’intérêt qui ont été revus à la baisse afin de séduire les clients. Et avec toutes les sous-performances susmentionnées, l’entrée 2019 a fait machine arrière à hauteur de 2% pour réduire à 3,2% sa prévision annuelle. Soit, à un point près des 3,1% prévus par Bank-Al-Maghrib.

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top