Left Menu
Partager : 

La sous-performance de la Bourse de Casablanca en 2018 a été influencée par différents facteurs

Sous performance de bourse Casablanca 2018

Tout comme le marché du crédit qui a affiché une tendance baissière en 2018, la Bourse de Casablanca a aussi emprunté ce chemin. Et d’après les professionnels du domaine, différents facteurs auraient contribué à cette sous-performance, même s’ils espèrent une éventuelle reprise pour la saison 2019 notamment grâce à la rentrée en bourse de certaines PME.

L’année dernière, la capitalisation auprès de la Bourse de Casablanca a reculé d’environ 50 milliards de dirhams pour se retrouver à 582 milliards de dirhams. Soit une baisse significative de la performance du marché boursier pour cette période d’exercice.

Différents facteurs auraient conduit à cet aboutissement, mais les analystes s’accordent à dire que cette atonie est directement liée au comportement des investisseurs nationaux et étrangers qui sont quelque peu frileux face à un univers incertain.

Ce qui n’empêche pas M. Hajji, le directeur général de la place boursière marocaine de tabler sur un éventuel rebondissement suite aux effets des mesures gouvernementales visant à redynamiser l’introduction boursière des PME depuis 2016.

L’introduction en bourse des PME tarde à venir

Il faut croire que le gouvernement marocain avait déjà anticipé une éventuelle baisse de la croissance du marché boursier. C’est d’ailleurs, l’une des raisons qui l’ont incité à mettre sur pied un dispositif qui devrait encourager un bon nombre de petites et moyennes entreprises à se lancer dans ce système de capitalisation afin de garder l’équilibre.

Mais jusqu’à l’année dernière, l’introduction en bourse des PME tarde à venir si l’on croit M. Hajji qui s’est exprimé en ces termes :

Un programme visant à préparer 70 PME à l’introduction a été lancé en 2016, mais aucune d’entre elles n’a jusqu’ici franchi le pas.

Toutefois, cet homme à la tête de la Bourse de Casablanca est confiant, sans entrer dans les détails, en ce qui concerne la saison 2019. D’après cette personnalité :

Nous nous attendons désormais à ce qu’une ou deux PME s’introduisent cette année dans le cadre de ce programme.

Une performance pénalisée par différents facteurs

Il va sans dire que le marché boursier marocain a été en mauvaise posture en 2018. Et différentes raisons y auraient contribué.

En ce qui concerne M. Hajji, le directeur général de la place boursière marocaine, il a principalement pointé du doigt les établissements bancaires qui ne se lésinent pas pour rabaisser au plus bas les taux d’intérêt afin de dominer le financement de l’économie.

Quant à certains analystes, ils renvoient plutôt la responsabilité aux investisseurs étrangers qui préfèrent se retenir face au ralentissement de la croissance économique du Royaume sans parler du contexte peu favorable à la capitalisation de la place.

En ce qui concerne les opérateurs nationaux, leur manque d’enthousiasme s’explique plutôt par l’amorçage du mouvement de boycott de trois produits de grande consommation que sont l’eau minérale Sidi Ali, les stations-service Afriquia et le lait Danone.

Et vous, quels taux pour votre projet prenez rdv pour
une simulation personnalisée

Meilleur taux du marché fixe

4,30 % sur
15 ans
Taux excellent - Juin 2018, selon profil et projet

Agence Meilleurtaux à Casablanca

05 22 43 00 07
192 Boulevard Zerktouni
Angle rue Moussa Ibnou Noussair
20060 Casablanca
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Le samedi de 10h à 13h
Simulez

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

back top